QUI EST BONNY B. ?

'' Un parcours hors-norme ''

MA BIOGRAPHIE

 

'' Je suis né sous un arbre sacré le Bagnan

vers 1972  pendant la guerre de Polpot... depuis, j'ai une fureur de vivre ! ''


De 1975 à 1978, devenus esclaves de Polpot, lui et sa famille se réfugient en 1978 dans la jungle près de la frontière thaïlandaise. Après des mois de marches, sans manger, ils se retrouvent enfin en sécurité en Thaïlande.



En 1979, avec l'aide de sœurs catholiques, toute la famille débarque à Fribourg (Suisse) et y obtient l'asile politique. Il commence l'école en 1980, devant se battre pour être accepté et se faire une place dans la communauté. C'est de 1988 à 1991, alors qu'il est à l'école secondaire, qu'il commence à prendre goût à l'harmonica et à la country music, « à cette époque je copiais et j'écoutais beaucoup de CD de country. »


Un jour, l'école organise une journée d'animation, "ils ont engagés deux bluesmen dont un jouait de l'harmonica; le blues est venu comme ça. Mon premier CD était John Lee Hooker, puis Muddy Waters et Little Walter, Jimmy Reed, Otis Rush, puis tous les vieux bluesmen noirs des années 30-50".
 

Délaissant les études, en 1988 Son premier contrat au Cintra de Fribourg, le virus ne s'arrêtera pas là. Bonny B. suit de 1992 à 1995 une formation de pâtissier-confiseur, activité qui lui permettra de subvenir à ses besoins, mais la musique prend une place de plus en plus grande dans sa vie.



En 1988, il forme son premier groupe "Bonny B. and the Spirit of Blues" et jouaient leur premier concert deux mois après leur rencontre. Suivront "Born To Blues" en 1989, "Bonny B. Blues Band" en 1996 et "Bonny B. Band"en 1998.

En parallèle, il joue également en duo avec son petit frère Michel à la guitare. Il est aussi engagé comme sideman avec, entre autres, Tom Cat Blake, Little JC, Kevin Flynn, Napoléon Washington. Avec ces différentes formations il joue de 50 à 100 concerts par année, en Suisse comme à l'étranger.

En 1994, il ouvre une école d'harmonica et de chant.
En mai 1998, Bonny décide de partir à Chicago à la quête du blues, "il fallait que je me rende sur place, comme en pélerinage". Ne parlant pratiquement pas anglais, il ne se laisse pas impressionner pour autant et se retrouve "jammant" avec Louisiana Red, Buddy Guy, Jimmy Johnson, Kenny Neal, John Primer, Mc Kenzy ou Bernard Allison dans les clubs mythiques que sont le Blue Chicago, le Buddy Guy Legend's ou le Koko Taylor. À cours d'argent, il joue dans les bars et les rues de Chicago pour payer son billet retour.
C'est également en 1999 que Bonny décide d'enregistrer un album. Il s'associe avec son vieux complice, le batteur Sal Lombardo, ainsi qu'avec le guitariste Laurent Poget. Cette collaboration débouchera sur l'album « CAMBODIA » qui sort en Suisse en mars 2000.

Mars 2001, sortie du disque en Europe chez DixieFrog sous le nom de "Something's wrong". On le retrouve aussi dans plusieurs compilations de blues (notamment "Levis, Blues compilation 2002").

En 2002, Bonny B. travaille avec plusieurs artistes américains comme Vic Pitts, Michael J. Robinson, Jesse James King, Sugar Blue, Mark Woodward.

Mars 2003, il sort son deuxième album "If this is life" et signe avec le célèbre label Universal Music ainsi que son sponsor "Hohner Harmonica". "On dit de lui qu'il est l'un des meilleurs harmonicistes et chanteurs de Suisse. Bonny B. n'a pas son pareil pour insuffler la chaleur du blues lors de ses concerts en Suisse ou à l'étranger." Disque Office

Dès octobre 2004, Bonny B. atteint le rythme de 120 concerts par année. Il signe son 1000e contrat et voyage dans toute la Suisse.

Printemps 2005, sortie de son troisième album "I got the blues" sous les labels DixieFrog et Disque Office. La même année une sortie prévue de son premier album "CAMBODIA" ("Something's wrong") aux USA et au Canada avec le label DixieFrog.

Claude Nobs découvre le dernier album de Bonny B. et décide de le faire jouer au Montreux Jazz Festival à côté d' Alice Cooper et de BB King ! Apparition dans l'émission Garage (TSR 2) lors du vernissage de son dernier album. En parallèle, il décide de faire découvrir le blues dans les école publiques, secondaires et collèges dans toute la Suisse romande, dans le cadre de concerts pédagogiques sur l'histoire et l'évolution du blues.

2006 : Bonny B. projette d'ouvrir une école au Cambodge pour les enfants déshérités, financée par la vente de son dernier album et par des concerts de soutien.

2007 : lors de sa tournée "James brown Tour" la presse le surnomme le "James Brown Asiatique!" Bonny B. change de nom d'artiste, il s'appellera Bonny B. Brown pour rendre hommage à l'un de ses maîtres.

Début de la construction de l'école au Cambodge. Bonny B. a récolté de par ses concerts de soutien la somme de 35 000 CHF pour mener à bien le projet.

2008: Bonny B. est engagé comme harmoniciste responsable des workshops pour Hohner Harmonica dans tous les magasins de musique de Suisse.
Il forme son premier Chœur de Gospel le
FRI-GOSPEL SINGERS et organise des Stage de Chant Gospel à GIEZ. Bonny B. est engagé comme enseignant d'harmonica Blues à l'école ETM à Genève.

2009 : le 28 février, Bonny B. se lance dans un pari: devenir le seul harmoniciste au monde à jouer de l'harmonica pendant 24h non-stop pour le Guinness World Records. Tout cela afin de collecter des fonds pour son école au Cambodge. Bonny B. ouvre son premier Blues Club à Fribourg où il organise des concerts de Blues avec des artistes américains.

2010 : Bonny B. ouvre son deuxième Blues Club, le "Rock Bottom Blues&Jazz Club" à Giez. Bonny B. enregistre au mois de mars son 8e album qui est produit en collaboration avec Bob Margolin. Création d'un festival de Blues à Giez en septembre.

2011 : Tournées avec la première édition BLUES LEGEND TOUR avec FINIS TASBY-BOB MARGOLIN-DAVE RILEY-BOB STROGER Sortie de plusieurs Albums intitulés BONNY B. live at Blues Club Fribourg.

2011 : Enregistrement LIVE de son dernier album au BLUES CLUB FRIBOURG Hommage à Muddy Waters et Pinetop Perkins produit par Bonny B. et Ice B.
 

2011 : Participation à plusieurs émissions de radio et de télévisions et développe son école BLUE SCHOOL à Genève, Yverdon, Fribourg et Giez

2011 : Création de son premier Festival Phayoun pour récolter des fonds pour maintenir son école au Cambodge. La première édition a été une réussite totale Programmé avec plus de 50 Artistes ! Manifestation dans 3 endroits à Fribourg.

Bonny B. Crée la Blues Foundation Switzerland pour  garder l'essence du blues des noires Américains et travail en coordination avec les Bluesman Américain !

2012 Bonny B. sort sa trilogie  un CD pédagogique sur les cours d'harmonica blues Niveau 1. La même année Il signe chez Hohner Suisse. Le musée de HOHNER à Trossingen (Allemagne) lui à même consacré une place.

 

2013 dès octobre Le nouveau Blues Club est ouvert dans une espace plus grande et plus chaleureuse. Depuis le blues club organise une fois par mois le souper-blues avec des spécialitées Cambodgienne et d'autres pays.

 

2014 Bonny B. devient le seul artiste du monde à avoir joué durant 4 heures non-stop pour le plus long morceau de blues au monde. '' Everyday i have the blues '' de Pinetop Sparks !

La même année, Bonny B. crée la Blues Legends Radio. Une chaine de radio Blues qui passe tout les lundi sur son site. 

 

Le 28 février 2015 Bonny B. réussit un troisième record du monde de l'harmonica avec le plus long riff de blues du monde qui pendant 1h01' avec  le même riff à 4 notes. Ce record a été contrôlé par un le notaire et avocat Gregoire Piller.

 

Le 20 mai 2015 Il créer la Blues TV un site ou il poste ses vidéos insolites de Blues . La même année il continue à faire venir des légendes du blues pour partager la scène avec lui : LARRY GARNER, DEITRA FARR, JOHN PRIMER, DEAK HARP.

 

Dès janvier 2016 Monsieur '' Double B. '' crée son nouveau spectacle : '' Bonny B. & The Jukes '' l'histoire drôle de ses compositions insolites entre la nourriture et comment retourner au source de la simplicité. Accompagnés par ses compères depuis le début, Ice B. à la guitare et Markus au piano et au chant ou Fred Bintner à la batterie, ils forment le trio de blues le plus authentique et drôle en Suisse !

En mars 2017, Bonny B. & the Jukes sort son treizième albums. Il enregistre ses compositions personnelles au studio MCCD Records à Marly chez son frère Ice B.

La collaboration de John Primer, Bob Margolin, Bob Stroger, James Wheeler et de Deak Harp donne une couleur du blues black américaine.

Octobre 2017, Bonny B. ouvre son magasin '' B.B.B. Le Bluesman '' où l' on peut acheter des articles sur le blues et des instruments de musique.

En janvier 2018, le bluesman trouve une passion et du temps

pour réaliser son premier film. Il décide de le projeter uniquement dans son blues club de Fribourg. 

Juin 2018, Bonny B. reçoit sa naturalisation et devient un citoyen

Suisse. Et décide de rendre hommage à sa ville natale en réalisant son prochain film sur le blues à Fribourg qui s'intitulera : Fribourg à le blues.

Octobre 2019, deux réalisateurs sont interressé pour fair un film-documentaire

sur sa vie et ses activités durant trois mois de tournage. Le film sera projeté en mars 2020 sous le titre : Le souffle du Bagnan (de Amin Saad et Charles Gastault)

Mars 2020, Bonny B. n'échappe pas au confinement obligatoire

et doit annuler plus de 20 concerts. Malgré cela, il contacte ses amis musiciens et bluesmen du monde entier pour collaborer des vidéos sous le titre : Jam with Friends. Des lives streaming sur Facebook et YouTube et devient très actif dans le milieu réseaux sociaux .

Mai 2020, Bonny B et son Jukes enregistre pour son quatorzième albums

pendant le confinement du Covid-19

sous le signe du Blues et Gospel des chansons originaux. 

 

Juillet 2020, La télévision RTS et LE TEMPS lui consacre une émission 

sur son parcours de vie.

A suivre ...